La Thérapie Quantique

La thérapie quantique commence par changer de vision

Tout d’abord, rappelons que Descartes a dissocié l’esprit du corps avec comme répercussion : une vision de la culture occidentale considérant l’Univers comme une grosse machine composée d’éléments matériels inanimés. Avec cette vision, la médecine a fait des découvertes gigantesques (on peut aujourd’hui transplanter de nombreux organes vitaux, raccorder des membres manquants et même les articuler avec le cerveau) toutefois on ne sait toujours pas soigner une maladie chronique.

Aujourd’hui, la médecine sait réparer, déboucher des artères, éliminer la douleur, endormir mais elle ne comprend pas pourquoi certaines personnes meurent de cancer alors que d’autres, à traitement égal guérissent, pourquoi certains sont touchés par les maladies neurologiques (Parkinson, Elsheimer, dépression) alors que d’autres non.

Retour dans l’histoire : en 1891, J. Jaurès a présenté la thèse « Le monde sensible que nous voyons, que nous touchons, où nous vivons, est-il réel ? »Autrement dit, si vous touchez cette table, c’est qu’elle existe… Oui mais à un certain niveau car si vous changez de plan et que vous prenez un microscope à balayage, cette table n’est en fait que du vide puisqu’il y a un espace immense entre chaque atome, tout comme il existe un espace infini entre chaque étoile.

Les récentes découvertes scientifiques obligent désormais l’homme à changer de paradigme

La matière est immatérielle, l’Univers ne peut être né du hasard et la conscience n’est pas enfermée dans notre boîte crânienne. Aussi, nos cinq sens ne peuvent appréhender qu’une petite part de la réalité.

La physique quantique a mis en lumière des lois régissant l’énergie vibratoire des particules qui répondent à des lois qui dépassent notre entendement. La vitesse de la lumière n’a plus aucune influence sur un électron qui, même séparé de 3000 kilomètres de son électron jumeau, réagira instantanément de la même manière à une même information. Notre esprit serait contenu à l’intérieur de certaines particules de notre corps et tel un hologramme, chaque électron pensant (ou éon) est contenu dans le tout de notre corps. (Comme la réflexologie : si vous touchez un point sous votre pied, celui-ci active à distance l’organe en correspondance avec ce point). Ces électrons pensants enferment un espace–temps différent mais complémentaire de ceux que nous connaissons : ils possèdent des qualités spirituelles, mémorisent et ordonnent les événements passés et à venir. Ces particules de vie seraient éternelles.

Les dernières recherches démontrent que notre ADN est porteur de l’information génétique sous forme d’une structure quantique organisée en hologramme, c’est-à-dire que chacune des parties contient l’information de la totalité. On comprend alors que la cellule porte en elle l’information de la totalité de l’organisme vivant. Elle a alors la capacité de transmettre, traiter puis créer un programme mémorisé en le déroulant selon un enchaînement programmé dans un espace-temps défini. Quand vous observez un grain de blé : celui-ci contient tout le code génétique de ce qui deviendra un épi de blé.

L’action énergétique utilisée en thérapie quantique est proche des rayonnements électromagnétiques de la nature et est destinée à influencer de façon cohérente les fonctions de la cellule, des tissus et des organes de l’individu tout entier. Les différentes techniques quantiques visent à corriger les anomalies fonctionnelles ayant entraîné une pathologie en envoyant une information correctrice visant à retrouver un état d’équilibre ou état de santé. L’organisme a sa propre capacité d’auto guérison : l’action quantique stimule cette aptitude (tant au niveau de la cellule que du système vivant dans son ensemble) en mobilisant les mécanismes de défense de l’organisme et en augmentant l’immunité.

Tout est enregistré dans notre ADN dès notre conception. L’acquisition des émotions commence dans l’utérus de la mère : toute émotion subie par la génitrice (peur, colère, anxiété, tristesse) se transfère à l’enfant en se stockant dans les gènes ainsi que dans les tissus (os, chair…).
La thérapie quantique reconnaît l’interdépendance fondamentale entre le corps et l’esprit à tous les stades de la vie, tout en considérant sa dimension spirituelle.

Toute cellule a la capacité de transmettre, de traiter et de régénérer une information comme le ferait une machine.

La thérapie quantique influence toutes les fonctions de l’organisme, que ce soit les cellules, les tissus, les organes, ou les systèmes en général, jusqu’à la dimension spirituelle et les niveaux de conscience de l’individu.

Dès que l’on observe les choses au niveau quantique on les modifie, du simple fait de les observer ! C’est-à-dire que l’observateur, par son intention et sa conscience, va en partie déterminer le résultat de l’observation.

La physique quantique offre ainsi à l’humain une nouvelle vision du monde pour préserver sa santé, son bien-être et son équilibre.

images

Author: Ambre Cazaudehore Franrenet

Share This Post On